Julie Stephen Chheng

Suite à mon article sur Katsumi Komagata, je tenais à vous présenter Julie Stephen Chheng. Notre rencontre date un peu … beaucoup : il y a bien des années … sur les bancs du lycée. Ne vous fiez pas qu’à son allure de mannequin (1m85 la demoizelle !!!). Sous les apparences, c’est une sacré créa !!! L’injustice serait de la cantonner dans une et unique case ! Son travail se nourrit de différents univers : illustration, graphisme, design …

 

C’est qui Julie Stephen Chheng ?

 

fiches

 

Sa formation

Très tôt sensible à la sérigraphie et à l’illustration, c’est au cours de ses années au sein de l’ENSAD qu’elle a réussi à mieux identifier ses envies. Une rencontre avec le « livre » sera le début d’une grande passion. Elle le voit comme un support de création, un objet de design. Elle le dit  » Le livre est un objet qui ne peut qu’entériner l’univers proposé par l’auteur. »

 

Je prototype, Tu prototypes, Elle prototype

 

prototypesEn créant des prototypes, elle va au bout de son travail de recherche. Elle s’intéresse également au pop-hop. C’est une manière de donner vie au livre en le pensant comme un objet animé. Les premiers moments de création sont totalement personnels et restent entre ses mains. La partie recherche dite de « prototypage » est la partie qu’elle aime mener en solo. Elle m’avoue :  » évidemment que l’on a des doutes, on se remet toujours en question surtout au moment où l’on est prêt de la fin ». Il y a quelques années, aux début du iPad, elle a bien compris que cette nouvelle trouvaille allait devenir un instrument au service de sa créativité. Aujourd’hui, elle oscille avec une aisance entre les 2 supports : le papier et l’interactif.

lapluie2La "pluie à midi" est une expérience interactive sur tablette

« The » rencontre

 

etienne-mineur-gris-250x275C’est sa rencontre avec Etienne Mineur à la tête des Editions Volumiques qui va être la vraie révélation. Julie y a démarré en tant que stagiaire pour ne plus en partir.  Etienne Mineur la pousse à éditer ses projets personnels. Ils travaillent en étroite collaboration sur de nombreux projets allant de la micro-édition au digital. Les derniers bébés sont les Dépliables que vous pouvez trouvez sur l’e-shop des Editions. (vite vite vite … vous avez jusqu’au 20 décembre)

Plus d’informations sur le site Graphism.fr

 

 

depliables

 

Ses autres projets …

 Cliquer sur les images pour visiter les sites web des projets !!!

 

villagepoemes

petitbateau

 

Son travail d’auteur

Son travail de designer est intimement lié à sa casquette d’auteur. Elle écrit des histoires depuis des années.  Elle n’hésite pas à leur donner vie. Créer un univers et le proposer aux autres sont importants de sa démarche.« Les Matelots » est l’un de ses derniers projets que j’ai pu découvrir en avant première. Tout démarre il y a quelques mois sur une plage à Hong-Kong,  lors d’un doux moment entre frères et soeur ! C’est en famille (ses frères sont aussi créatifs que talentueux) qu’ ils décident de mettre en image, en mouvement cette histoire d’enfant qui perd ses mots. Les dessins sont puissants, l’histoire universelle et les couleurs démentielles. En tant que projet personnel, Julie met la main à la patte: on la retrouve à la colorisation et même à la production pour obtenir des aides financières.

lesmatelots

Les couleurs

couleurS’il y a bien une chose reconnaissable dans le travail de Julie : ce sont les couleurs ! On constate que chacun de ses projets possède sa propre gamme. Elles ne sont pas des accessoires pour combler le vide ou pour faire « joli ». Elles servent de « catalyseurs sensoriels ». Elle m’avouera qu’avant même de démarrer un projet, elle l’imagine au travers des couleurs. Unies entre elles, elles donnent vie à l’univers imaginé.

 

La parenthèse hong-kongaise 

 

HK

Il y a quelques mois, Julie a délaissé les tarmac parisien pour s’envoler vers l’Asie. Elle a été repérée par une productrice hong-kongaise, séduite par son travail, qui lui a proposé un nouveau projet. Il s’agissait de créer un livre sur des balades au sein de Hong-Kong soit The Adventures of Hong Kong. Durant son séjour, elle était également en résidence artistique où elle y rencontrera les créateurs locaux, des étudiants lors de workshops.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s