Une exposition – expérience

J’ai été conviée par l’Espace Culturel Louis Vuitton pour sa nouvelle exposition IN SITU. A chaque fois que la possibilité se présente, y faire un tour est un pur moment de plaisir ! Sa programmation y est pointue, singulière puisqu’elle met en lumière tout un panel divers d’artistes. Ce fût encore une expérience des plus singulières. En arrivant au 7ème étage consacré aux expositions, je remarque une chose : il n’y a rien de nouveau, zéro scénographie … Intérieurement, je me dis que l’exposition est placé dans l’aile opposée. Et bien, surprise : rien !

affiche

Cette fois-ci, l’Espace Culturel ne s’est pas intéressé qu’aux oeuvres finies mais, au processus créatif … de femmes artistes. Ce partis-pris de programmation est innovant. Beaucoup oublie que derrière toute oeuvre, il y a eu un travail à deux niveaux : il est cérébral et ensuite manuel. L’inspiration, le thème, l’explication des oeuvres, les matériaux … beaucoup pensent que ce ne sont que des choix arbitraires. En réalité, ils sont le fruit d’une longue réflexion et d’une multitude d’heures de travail.

L’espace culturel devient dans le cadre d’IN SITU cette toile, cette feuille blanche … qui, au bout de 4 mois, deviendra cette fenêtre sur le monde … le monde de l’artiste !  Les artistes ont souvent des ateliers, c’est eux qui choisissent de les ouvrir ou non au public. Cette fois, l’artiste change géographiquement de lieu, son atelier, son travail et l’exposition en elle-même ne font plus qu’un.

En effet, IN SITU est une proposition faite à une artiste en vue d’investir l’espace pour y travailler, réfléchir, créer. Une liberté totale lui est laissée : aucune contrainte, aucun thème, aucune commande. C’est devant cette liberté créatrice, l’inconnu que seront confrontés autant le visiteur et que l’artiste

A Paris, le choix s’est porté sur l’artiste américaine Andrea Bowers. Elle traite de thèmes qui lui tiennent particulièrement à coeur : la déforestation, les droits des travailleurs, l’immigration, le féminisme. … Une histoire la touche, une oeuvre en découlera. C’est une activiste. Techniquement, elle utilise de nombreux médiums mais sa technique fétiche reste le dessin au graphite qu’elle manie avec brio (cf . photos en dessous).

andrea_bowers2

Par conséquent, ce post n’est juste qu’une présentation du concept d’exposition (soit la phase 1). D’autres suivront puisque nous allons suivre l’évolution du travail d’Andrea Bowers durant les 4 mois qui suivent.

L’Espace Culturel Louis Vuitton
60, rue de Bassano – 75008 Paris
Horaires d’ouverture :
Du lundi au samedi de 12h à 19h
Le dimanche de 11h à 19h.

ENTREE LIBRE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s