Absolute Design with Andrée Putman

« Avant garde, pas avant-garde, ce n’est pas le problème !. Inspiré par hier, complètement adapté à aujourd’hui,et que cela indique la façon dont ça va évoluer demain ». Tout commence par cette phrase

Elle est grande, toute de noir vêtue, ses propres créations en bijoux, la mèche blonde de devant crantée, le visage anguleux, une allure folle, démarche d’équilibriste, la voix rauque … c’est Andrée Putman. Elle est architecte d’intérieur & designer française … Les gens la perçoivent comme une femme de caractère, légèrement glaciale du haut de ses 86 ans… Pourtant sous cette carapace, c’est une excentrique, aimant défendre l’indéfendable et pourvu d’un humour incroyable (il en faut dans ce métier ) ! Elle est libre et ça se perçoit dans ses choix de projets et ses créations !

Elle a réussi à imposer son style par force de travail, de revendication … son style n’est pas si unique puisqu’elle empreinte à toutes les disciplines les choses qui l’interpellent, l’émeuvent … elle a cette capacité créative de tout mixer, interpréter … Sa mère nourrissait en elle et sa soeur ses ambitions perdues. A la base Andrée Putman est une grande musicienne, jouant du piano en virtuose. Très jeune, elle cumule les succès aux concours. Lorsqu’elle reçoit le Premier Prix d’Harmonie du Conservatoire des mains de Poulenc, celui-ci lui assène qu’encore dix années de travail acharné (minimum) et de vie recluse lui seront nécessaires pour prétendre, peut-être, à une carrière de compositeur. En réponse, elle claquera la porte à la musique, cherchant en vain une voie capable d’assouvir son insatiable curiosité.

« Que peut-on faire quand on n’a pas été à l’école, qu’on est musicien et qu’on a arrêté la musique » demande-t-elle à sa grand-mère, Madeleine Saint-René Taillandier, présidente « mondaine et glaciale » du prix Fémina ? À part « grouillot », rien. Elle commence comme coursière de la revue Femina, travaille parcimonie à quelques magazines … tout en veillant à prendre ce qu’il a prendre, à observer, à comprendre … Force de patience, elle se lie d’amitiés avec les artistes comme Giacometti, Juliette Greco … elle a ce don de repérer les artistes et surtout de les pousser dans leur travail.Elle concrétise aussi sa volonté de rendre l’art accessible au plus grand nombre et de faire tomber les barrières entre les individus en proposant, avec son mari, des lithographies à tirage limité pour 100 francs seulement (15€), disponibles dans les magasins Prisunic.

Après un divorce houleux, elle se retire de tout … Poussée par ses amis intimes, elle décide de monter le bureau « Ecart ». C’est donc à 53 ans qu’Andrée Putman démarre réellement cette carrière qui l’a fait connaître de tous. Son goût pour le mobilier des années 30 lui permet de rencontrer le succès. C’est grâce à elle qu’aujourd’hui, des designers comme Eileen Gray ou encore Mallet-Stevens sont revenus dans les mémoires. « Elle entre dans une pièce, elle sait. Ce dont rêve son client, ce qui va faire la différence. Elle a l’art d’agencer les objets, de mélanger les styles, le riche et le pauvre, de choisir les couleurs. Ses tables de réception sont des installations artistiques. « C’est une très grande styliste », reconnaît l’architecte Jean-François Bodin, avec qui elle fonda la société d’édition et le bureau d’études Ecart. Son oeil butine sans cesse. Collectionneuse d’objets insolites, elle traîne ses enfants aux puces chaque week-end. « 

Elle est appelée à New-York pour l’aménagement de l’Hôtel Morgans en 1984 … Elle réussira à créer du luxe en mixant les matériaux entre eux, en jouant sur l’optique pour un budget dérisoire. Ce chantier a créé une réaction paradoxale, la France lui ouvrira les bras : «C’est parce que j’ai commencé à travailler à New York, que les Français m’ont réclamés ».

A partir des années 1980, elle réalise donc de plus en plus de projets d’architecture intérieure: elle conçoit les intérieurs d’hôtels, dont Le Lac au Japon, l’Im Wasserturm en Allemagne et le Sheraton à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, des boutiques pour Azzedine Alaïa, Balenciaga ou encore Karl Lagerfeld, des bureaux, notamment celui de Jack Lang au Ministère de la Culture.

Elle aura aussi cette capacité d’anticipation en refusant d’attribuer à chaque pièce d’une habitation des fonctionnalités particulières et restrictives. Elle sera la première en France à vivre dans un loft. Abattre les cloisons, laisser vivre les volumes et surtout laisser la lumière circuler, ce sont les principes qu’elle ne cessera pas d’appliquer dans son travail. Le luxe, voilà un mot qu’Andrée Putman déteste. Un peu comme cossu, qu’elle n’utilise qu’entre guillemets. Un intérieur Putman, c’est un lieu rigoureux avec des lignes claires et une absence volontaire de gesticulation architecturale.

Finalement, c’est en 1997, qu’elle ouvrira le studio Putman spécialisé dans l’archi d’intérieur, le design & la scénographie !

Les stylos MontBlanc avec la petite étoile blanche sur le capuchon : c’est elle ! L’utilisation de carrelages noir&blanc dans les salles de vie : c’est elle ! Le bijou Christofle avec un anneau asymétriquement voulu : c’est elle ! Le Lô Sushi (nan ! nan ! Pas l’ancien lieu d’Antananarivo qui a plagié le nom) le premier bar sushi avec écran tactile à chaque table et tapis roulant de présentation des plats, c’est encore elle ! Et bien d’autres encore … Aujourd’hui elle souhaite pérenniser son nom, sa marque par l’intermédiaire de sa fille. Or, Andrée Putman, à part le style, c’est aussi un personnage à part entière … Un tout : « Andrée Putman a créé une oeuvre qui repose avant tout sur la construction de son personnage, de son mythe, estime Rodolphe Parente, or un personnage, cela ne se transmet pas. »

Souces : L’Express, Andree Putman Studio, …

Publicités

Une réflexion sur “Absolute Design with Andrée Putman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s