Didier Fiuza Faustino: mais, c’est qui celui-là ?

Il est de ces disciplines où la frontière entre elles n’est qu’un simple fil. Fil en suspension, transparent qui peut rompre à tout moment. Celui dont on va vous parler n’hésite pas à le couper et à mélanger avec un enthousiaste incommensurable architecture et arts plastiques.

Mais c’est qui celui-là ? C’est Didier Fiuza Faustino.

A 43 ans, il occupe une place particulière sur la scène française et internationale. Il explore avec un naturel déconcertant architecture et art. C’est pour cela qu’en l’absence de catégorisation ferme, vous verrez plus son travail dans des galeries d’art que dans le paysage urbain. Sa dernière exposition porte le titre prometteur de  » Don’t trust architects » (exposition qui prendra fin en avril à la Fondation Calouste de Lisbonne). Vous situez un peu le personnage ?


En 2002, après des études d’architecture, il monte son agence  » le Bureau des Mésarchitectures ». Ironique le garçon ! Non ! C’est plus subtil qu’il n’en parait. Le nom de son agence peut sous-entendre « Mauvaises Architectures » ou  » Mésaventures architecturale » … Plus adepte de la seconde explication, il s’agit d’un hommage à Matta-Clark (artiste contemporain américain qui travaillait sur des sites spécifiques).

L’humour de Faustino n’a de pareil que ses créations. Son regard d’architecte sur l’art contemporain est réversible. Ce décalage permet la naissance d’oeuvres fortes, provocatrices. Certains sont sceptiques. Les arts et l’architecture se différencient en le sens où l’architecture remplit un rôle totalement fonctionnel contrairement à une oeuvre d’art. Le rapport esthétique entre les 2 notions est différent mais pourtant se rejoignent sur un point non discuté : Le Sublime. Faustino le recherche à ses dépens et perpétuellement: le corps et l’espace sont au coeur du processus créatif. Le sublime nous vient quand nous, être humains, nous sommes touchés de torpeur, admiration devant l’immensité, la perplexité d’un espace. Faustino le sent bien et il l’applique.
Passons cette petite parenthèse d’esthétisme pour revenir au travail protéiforme de ce monsieur. Le point liant de toutes ses oeuvres : elles sont praticables, demandent une participation humaine créant ainsi, une relation active avec le visiteur.

H Box (2007) est une commande d’Hermès. Cette boîte est un espace nomade de projection d’art vidéo. 30 métres carré de surface pour des modules démontrables, transportables à roulettes et pieds réglables. Un vrai vaisseau spacial s’écriront certains novices !

Toujours fasciné par les relations entre l’environnement existant et les individus, sa dernière création Happiness est du mobilier urbain pour se réapproprier l’espace public. Il s’agit d’une critique de la société matérialiste où priment les désirs individuels. Ce travail a été conçue dans le cadre de la Biennale d’urbanisme et d’architecture à Hong-Kong. Cette pièce n’est pas éphémère et surtout peut être réactivé dans chaque espace public. Accessible par une échelle, une double balançoire permet aux habitant de découvrir leur propre ville sous des perspectives différentes.

Pour Faustino, il faut réaliser une relecture de l’architecture contemporaine. Elle ne devient plus « un élément unique, total, mais quelque chose qui peut être détruit et mis à mal »
Aujourd’hui, il est toujours en train de travailler sur la relation du corps avec l’espace. Très franc, quand on lui demande naïvement quel autre métier aimerait-il faire, il répond tout de go  » chorégraphe, pour agencer le corps ». Bizarrement cette réponse semble toute empreinte de logique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s